Anatole France, Le Lys Rouge

Calman Lévy, 1923.
samedi 1er septembre 2007
par mathieu
popularité : 1%

7/10

La jeune madame Thérèse Martin, mariée par arrangement à 16 ans, évolue dans Le monde, mondaine donc, mais sans véritables joies.
Jeune, belle, elle se lasse même de l’admiration vibrante que lui voue son amant.
Lors d’un séjour en Italie elle rencontre l’amour véritable sous les traits d’un jeune poète...

La langue est belle.

Ce livre raconte, avec lenteur, circonvolutions, mondanités (molesse ?), la naissance de l’amour, l’irruption de la passion et ce décalage absolu qui ne peut être révélé qu’entre deux être qui ne veulent faire qu’Un.


J’ai dû le lire en diagonale tant c’est effrayant...