Jean le bleu

Jean Giono
mardi 5 février 2002
par mathieu
popularité : 19%

9/10

L’enfance de Jean, ses souvenirs ouatés, parfumés, colorés, émerveillés.
L’éveil progressif de Jean, sous la tutelle d’un père merveilleux (c’est le premier personnage du roman, Jean en sera le dernier) qui veut qu’il apprenne les choses et se fasse une idée à lui du monde, comme lui-même avait fait en son temps. Athée qui diffuse le bien autour de lui comme un bâton d’encens son parfum.
Maison pauvre et vie laborieuse, qui peu à peu se meurt.
Eveil à l’art avec Madame la Reine.
Eveil à la nature avec le séjour chez Massot à la campagne.
Eveil à la femme (pendant ce même séjour Jean découvre « l’odeur de la femme ».
Eveil au devoir avec son père.
Eveil, douloureux, celui-là, à l’amitié perdue ainsi qu’au prix de la vie humaine en 1916.
La formation d’une jeunesse, sans tambours ni trompettes, sans une seule évocation monétaire.
Des description d’une inventivité à couper le souffle !