Documentaliste au Centre Culturel Français de Cotonou

vendredi 29 mai 2009
par mathieu
popularité : 1%

Outre le fait que cette expérience m’a familiarisé, pendant 16 mois, avec l’accueil du public, elle m’a permis de découvrir la culture béninoise et les réalités de la vie sub-saharienne. Une expérience qui a sensiblement enrichi ma géographie du monde et des hommes.

Dans ce cadre, travaillant à plein temps, j’ai été amené à développer mes capacités d’écoute. Prendre le temps de laisser l’usager présenter sa demande (de recherche documentaire), l’aider parfois à structurer ses besoins afin d’élaborer avec lui une stratégie de recherche et utiliser efficacement les différentes ressources documentaires disponibles. J’ai également créé et développé des outils documentaires.
- Veilles documentaires
- Dossiers de presse sur papier et en ligne
- Base de donnée Culture au Bénin...
(voir : http://www.bj.refer.org/benin_ct/tu...)

Autant de projets que j’ai mis en place dans le souci d’une réponse aux besoins du public et grâce à l’intervention de différents partenaires (Projet lecture publique, Ambassade de France...)
Cela m’a demandé un important investissement personnel et un effort de méthode et d’organisation. Expérience qui m’a grandement aidé dans ma démarche de création d’entreprise.

Par ailleurs cette aventure a été également l’occasion de me former aux techniques documentaires via l’organisme Ibiscus à Paris. Je me souviens de ces balbutiements du Web, à l’époque. On apprenaient à créer des pages Web « dans le texte », c’est à dire dans des logiciel comme notepad et en langage HTML. Avec 5 ou 6 balisent on faisait tout ou presque tout ;o)

Ma présence sur le sol béninois (puis Togolais, Ghanéen et Nigérien) m’a procuré également l’indicible bonheur de la rencontre humaine. Indicible ? enfin... j’essaierais de vous le conter tout de même...



Navigation

Articles de la rubrique