Formation au DEES

Diplome d’Etat d’Educateur Spécialisé
vendredi 29 mai 2009
par mathieu
popularité : 2%

Mes stages effectués lors de la formation au DEES, 2006-2009

Stage 1 : Maison d’enfant de Lavigny (Jura)

Mon expérience, immergé souvent au plus près du quotidien de l’équipe, sans le recul permis par une bonne connaissance des dispositifs et des outils théoriques à notre disposition.
Mon projet était d’explorer des pratiques nouvelles, de mettre en oeuvre des projets individualisés.

Installée dans un château au grand parc, dans un petit village, la MECS me permettait d’explorer sous un angle nouveau le travail avec une population de jeunes de 9 à 15 ans, dans un établissement qui par son histoire et sa situation différait grandement de ce que j’avais pu connaître. Je me suis investi dans le travail de l’équipe et ai pu mener un projet éducatif utilisant l’outil informatique.
J’ai découvert l’outil de travail que peut constituer l’analyse de la pratique. J’ai participé activement à la mise en place de repas en groupe restreint dans le cadre du développement de l’écoute et de l’amélioration de la qualité de prise en charge des usagers.

Stage 2 : Groupe les Aravis pour adolescents autistes

IME de Perrygny (Jura)

Quel est le rôle de l’éducateur spécialisé dans une structure d’internat pour adolescents autistes, quels autres professionnels y rencontre-t-on, quel est leur quotidien ? Explorer comment je peux me positionner face à ce public.

La rencontre avec les adolescents du groupe fut pour moi extrêmement enrichissante. Ils m’apprirent que je pouvais trouver en moi, mais aussi grâce aux ressources offertes par la structure, l’équipe et les recherches que je pus faire (Techniques de communication par pictogrammes, techniques TEATCH et PECS), des biais éducatifs et humains nécessaires à la rencontre.
J’ai pu en particulier développer une attention toute particulière aux supports éducatifs comme les jeux de société, les puzzles, pour créer du lien avec ces adolescents.
Ces temps d’accompagnement, lors de promenades à l’extérieur par exemple, m’ont permis de lier concrètement l’importance du cadre et des règles rassurantes et nécessaires pour ces jeunes et le souci apporté aux risques de maltraitance, si sensible lorsqu’on a affaire à des usagers qui n’accèdent pas à la parole.
J’ai également pu interroger les lois relatives au secteur médico-social de façon concrète, dans le quotidien de fonctionnement d’un IME. Des liens avec mes expériences précédentes (application de la loi 2002-2 en terme de place centrale de l’usager, de développement de projets personnalisés précis et co-élaborés avec les jeunes et leurs familles) ont pu être faits.

Stage 3 : SESSAD UGECAM

Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile (Jura)

Comment travaille-t-on hors d’un internat ?
Comment se positionner, mettre du tiers, dans les entretiens, dans la relation à l’usager, dans le cadre d’intervention dans un service ambulatoire ?

Dans un SESSAD les liens avec les usagers sont contractuels. On est amené, dès le début des prises en charges, à rencontrer les famille et les différents partenaires pour co-élaborer le projet personnalisé du jeune.
J’ai pu suivre tous les moments des prises en charge, de la procédure d’accueil à la fin de prise en charge en passant par la réévaluation des actions éducatives engagées.
Cela m’a demandé de travailler sur mes représentations, tant l’empathie nécessaire à la rencontre avec l’autre est primordiale dans ce travail. Il faut être à l’écoute, disponible et l’accompagnement physique des jeunes, sur des temps d’activité péri-scolaires, scolaire et de loisir se double d’un accompagnement en terme de lien de confiance. Le temps passé en présence des usagers diffère grandement du temps de l’accompagnement en internat ou semi-internat. Cela réclame un lien constant avec les familles. Au téléphone, lors de mes passages a domicile, les parents sont toujours informés de ce que j’ai fait avec leur enfant. Nous échangeons sur la façon dont se comporte le jeune, sur ses progrès ou ses difficultés. C’est ainsi que sur une activité comme l’aide au devoir ou un accompagnement à la piscine, un travail autour de l’accès à l’autonomie peut être fait. C’est ce lien avec la famille qui permet à l’enfant de s’y retrouver auprès de moi, d’être en sécurité et de mettre du sens autour des compétence que je travaille avec lui. Le travail en milieu ouvert, avec un public de jeunes porteurs de handicap psychique légers à moyen, m’a également permit de me confronter à des problématiques nouvelles en terme d’intégration scolaires et d’insertion socio-professionnelle en particulier.
J’ai pu expérimenter les modalités de fonctionnement des MDPH, sur le terrain, ainsi que l’application des lois relatives au handicap pour les services médicaux-sociaux.

Bilan général de cette formation

Le processus de formation initié il y a presque trois ans fut pour moi l’histoire d’une série de rencontres.

Rencontre avec une profession, dont je ne connaissais pas toute l’étendue en terme de dispositifs et de publics.
Rencontre avec des usagers qui m’ont appris, à travers mes réussites et mes erreurs, à trouver ma place auprès d’eux, quelles que soient leurs pathologies ou leurs difficultés.
Rencontre enfin avec des professionnels au sein d’équipes éducatives, d’équipes pluridisciplinaires variées.

Ces rencontres ont été tissées autour d’expériences de stages et dans les échanges, riches, avec des professionnels.
Des expériences de terrain : lorsque la réalité se présente plus compliquée que la théorie, quand on a parfois l’impression de tout bien faire et qu’un jeune se met à ne plus venir à nos rendez-vous, quand une famille semble vous faire une confiance aveugle et qu’on ne sais pas comment la désillusionner.
Toujours des expériences de terrain, même lorsqu’on creuse une notion de psychologie comme celle du transfert, en se plongeant dans des livres et des articles, même lorsqu’on apprend que l’autorité parentale ne peut être retirée à une personne que par le Juge des Affaires Familiales et que c’est quelque chose d’extrêmement rare, car on ne cherche rien d’autre que ce qui nous travaille dans ce quotidien d’éducateur spécialisé.



Documents joints

Mon Mémoire DEES
Mon Mémoire DEES
Intervenir seul à domicile : l’exemple d’un positionnement éducatif en SESSAD